“A Day in the Life” avec l’artiste multidisciplinaire, Véronique Duplain

Depuis qu’elle est petite, Véronique Duplain se met la tête dans des histoires pas possibles. J’avoue que je ne suis pas si surprise de la voir exceller à prendre des selfies aujourd’hui, même si je sais qu’elle pourrait accomplir à peu près n’importe quoi d’autre si elle y mettait autant de cœur – même aller dans l’espace.

C’est comme ça qu’on l’aime d’ailleurs, elle nous surprend toujours. Son monde créatif déborde de couleurs et d’histoires à raconter, elle a le tour pour égayer nos vies. J’aime voir qu’elle a enfin trouvé un médium qui lui permet de créer sans limites, d’explorer de nouveaux outils et de s’affirmer en tant que femme et artiste. Prendre des autoportraits est une excuse pour toucher à la couture, l’impression 3D, la peinture et la photographie entre autres, tous des domaines qu’elle a appris par elle même. On s’entend aussi pour dire qu’elle s’est approprié le mot selfie.

Depuis quelques années, son projet d’autoportraits lui a permis de s’épanouir dans des domaines professionnels connexes, comme la photographie et la direction artistique. Elle travaille avec différents clients au gré de ses passions, mais met tout en pause en janvier et février pour se dédier à son projet d’art, qui est maintenant présenté par Arsenal Art Contemporain.

Si vous n’avez pas encore saisi, Vé va marquer l’histoire. Il n’est pas trop tard pour embarquer dans sa folie, la 10e édition de son projet arrive à grands pas!

Écrit par Alys Wone.

Véronique Duplain
Lors du jour 15 de la 9e édition, on voit ici comment j’utilise mon ordinateur branché à mon appareil photo pour voir si j’ai LA « shot ». Comme je ne suis pas derrière la caméra, je peux prendre plusieurs photos pour arriver au bon résultat, ce n’est pas si facile que ça en a l’air quand je suis dans des positions délicates!
Véronique Duplain
Dans mon espace, en train de montrer fièrement un des costumes que j’ai créé pour la photo du jour 8, 9e édition. J’ai créé cette pièce en collant tout simplement des fausses fleurs sur un bodysuit en mesh, l’idée de base était de faire un thème « à fleur de peau »
Photo prise lors du vernissage de la 7e édition, un certain 14 mars 2020, la veille de la fermeture complète du à la Covid. Un petit moment de bonheur que je tiens cher dans mon cœur!
J’ai cousu une tête d’éléphant géant pour la 23e photo de la 9e édition, sans vraiment de patron fixe, et en à peu près une heure. Quand on approche la fin du mois comme ça, les coins sont coupés pas mal ronds, et la fatigue se fait sentir… alors pourquoi pas faire une sieste avec Oscar avant de l’installer au mur!
Capturée sur le vif dans l’installation de la première photo de la 9e édition, on voit tout l’effort qui est mis pour créer des scènes complètes! J’aime vraiment l’ambiance verdâtre de cette photo qui me sort de ce que je fais habituellement.
Selfie pris de la deuxième robe que j’ai cousu à vie! Je trouve que je m’en suis pas mal sortie, non? Elle n’est pas parfaite, mais à ce jour elle a participé à la 3e photo de la 8e édition ainsi que la 10e photo de l’édition 9. Une vrai star, cette robe!
Véronique Duplain
Photo complètement non planifiée croquée sur le vif en faisant un test d’éclairage, le balais à la main pour faire les ajustements sur mon flash installé en hauteur, complètement dans mon personnage de Johnny boy! Installation pour la photo 18 de la 9e édition.
Véronique Duplain
Dans mon élément naturel, en voyage! Photo croquée sur le vif lors d’une mission photo en Tunisie mandatée par l’office du tourisme tunisien. Quelle expérience!

***

Dans quel quartier es-tu ?

Dans Ahuntsic. J’aime bien le coin parce qu’il y a rien qui se passe, mais je suis à proximité de tout.

Que fais-tu?

Professionnellement je porte 3 chapeaux.

Le premier est celui de photographe Je me spécialise en événementiel, portrait et projet corporatif/marketing.

Le deuxième, celui de directrice artistique. Je crée des installations et des signatures visuelles pour différents projets, allant du vidéoclip à la publicité en passant par des web-séries.

Et finalement, le troisième, celui d’artiste. En janvier et février, je consacre tout mon temps au #SelfieProject que je développe tranquillement toute l’année.

Sur quoi travailles-tu actuellement?

Je suis en train de travailler fort pour préparer ma 10e édition, et à travers ça j’essaie de travailler un peu et parfois d’avoir une vie sociale.

Où pouvons-nous trouver ton travail?

La 9e édition du projet est actuellement présentée à Arsenal Art Contemporain Montréal, d’ailleurs les œuvres sont à vendre en édition limitée à travers l’organisation.

Sinon, les publications se font sur Instagram

Ou encore sur Facebook

 

 

About Sofia Touboul 144 Articles
Multicultural artist and videographer. Her French and Colombian parents and her childhood in Israel led to a severe coffee, croissant, and shakshuka addiction. Obsessed with Instagram, she loves to share her life experiences. Follow Sofía on Instagram @sofiatouboul