Discussion avec l’humoriste Dhanaé Audet-Beaulieu

Acteur, réalisateur, chroniqueur et humoriste, Dhanaé Audet-Beaulieu est un artiste aux multiples facettes qui n’a pas fini de nous surprendre. Grâce à son humour sarcastique usant beaucoup de second degré, Dhanaé nous pousse à la réflexion en abordant des sujets engagés. C’est le thème de l’environnement qui revient le plus souvent dans ses sketchs car c’est une cause qui lui tient très à cœur. Cette semaine, nous avons eu la chance de parler avec lui et d’en apprendre plus sur lui, son humour et ses idées. Soyez attentifs sur ses actualités car c’est un artiste à ne pas rater!

Dhanaé Audet-Beaulieu
Pgoto by Ariane Famelart

Comment décririez-vous votre style d’humour?

Tout d’abord, bonjour. Pour vrai, ça commence un peu raide sinon, je tiens mordicus à vous dire bonjour.

Ensuite, au niveau de mon style, j’aime beaucoup l’humour au deuxième degré et le sarcasme, je me considère comme un humoriste à la fois engagé et espiègle. J’aborde très souvent le thème de l’environnement dans mes numéros et je me livre ouvertement et sans tabou sur mon amour pour la nature.

Quelles sont certaines de vos influences ? Jim Carrey pour ses faces drôles, Les Chick ‘n’ Swell pour leurs sketchs absurdes, Boucar Diouf pour sa conscience écologiste et Les chats pour l’ensemble de leur oeuvre.

Quel était votre humoriste préféré en grandissant ?

Plus jeune, j’aimais beaucoup Louis-José Houde. En vieillissant, cet amour s’est graduellement transformé en jalousie lorsque j’ai réalisé que je ne serai jamais Louis-José Houde. Il détient d’ailleurs le monopole là-dessus et j’utilise cette tribune pour alerter la population à ce sujet.

Quel est votre humoriste préféré maintenant ?

J’aime beaucoup John Mulaney, Katherine Levac, Louis T, Bo Burnham et Kaïn (avant qu’ils ne commencent à faire de la musique). Mais comme l’univers est infini et toujours en expansion, mes goûts risquent d’évoluer eux aussi. Ahhh.. Tu vois, j’aime déjà pu Kaïn.

Quel est votre rituel d’avant-spectacle ?

Je fixe le vide dans les loges en me questionnant sur la pertinence de faire ce métier alors que la planète brûle dans le vacarme de l’indifférence. Puis, sur scène, j’oublie momentanément ce fait scientifique, je me nourris des rires du public, je souris, puis je retourne chez moi dans un état de béatitude jusqu’au prochain bulletin de nouvelles.

Quel est l’endroit préféré où vous avez joué ? Pourquoi?

Récemment, dans le cadre du Festival d’Humour Émergeant d’Abitibi-Témiscamingue ( FHE ), j’ai joué sur une scène extérieure devant environ 200 personnes vraiment intéressé·es par les enjeux climatiques. J’animais un spectacle à thématique environnementale avec d’autres humoristes impliqué·es dans la cause. La température extérieure était parfaite, le soleil couchant magnifique, le public était généreux et heureux qu’on aborde ce sujet sur scène, un réel moment de gratitude. Pas de deuxième degré cette fois, c’était vraiment un moment magique.

Quel est votre sketch préféré que vous avez écrit et pourquoi en êtes-vous fier?

Je n’ai pas de sketch préféré, mais j’ai récemment découvert TikTok et je suis bien content de pouvoir y mettre toutes les idées de sketchs qui me passent par la tête. J’ai une idée, je l’écris et je la tourne, tout ça dans la même journée et avec peu de moyens, c’est parfait pour moi. À mon avis, écrire des dialogues est une de mes forces les plus sous-estimées. Ça, pis ma toute nouvelle moustache.

Quel est votre moyen préféré de trouver de nouveaux sketchs/humoristes ?

C’est lors des soirées de rodage et par l’entremise d’autres amis humoristes que je découvre de nouveaux talents québécois. Sinon, un peu comme tout le monde, à la télé, sur Netflix, à la radio et évidemment dans les pages à la fin du dictionnaire.

Racontez-nous une blague sur votre ville.

J’habite Montréal, mais mon village natal s’appelle Notre-Dame-des-Bois. C’est très loin. Tu sais que tu viens d’un endroit vraiment reculé quand ton restaurant préféré au village s’appelle.. RESTAURANT. Le dépanneur s’appelle DÉPANNEUR. Pis l’hôtel s’appelle… RESTAURANT. Ouin, c’est la même place…

Avez-vous quelque chose à promouvoir en ce moment?

Je vous suggère d’écouter l’émission FEU VERT diffusée sur ICI Première. J’agis à titre de chroniqueur sur cette émission 100% dédiée aux questions environnementales. Sinon, j’ai toujours ma soirée d’humour mensuelle à Sherbrooke qui se nomme Le Refuge des Blagueurs. Enfin, je me donne six mois pour pondre mon premier spectacle d’humour solo inspiré entre autres d’un road trip pour visiter des forêts anciennes en Colombie-Britannique. Bref, tenez-vous au courant de mes dates de spectacle ou tout autre activité ludique sur les réseaux sociaux 😉

Où pouvons-nous vous suivre ?

Pour me suivre, vous pouvez cliquer sur ces liens. Attention, l’un d’entre eux est une compilation de vidéos de chats. Saurez-vous deviner lequel?

TikTok | Facebook | Instagram | Twitter | YouTube

Quel est un autre humoriste local que nous devrions connaître ?

Je dirais mes amis Brian Piton, et Samuel Boisvert… Mais puisque vous me demandez de nommer UN SEUL humoriste, je vais dire Colin Boudrias, Suzie Bouchard, Véronique Isabel Fillion et Emna Achour.

 

 

About Sofia Touboul 152 Articles
Multicultural artist and videographer. Her French and Colombian parents and her childhood in Israel led to a severe coffee, croissant, and shakshuka addiction. Obsessed with Instagram, she loves to share her life experiences. Follow Sofía on Instagram @sofiatouboul